Rentrée littéraire, Rentrée littéraire 2016

#Post it : L’éveil, de Line Papin

 

C’est un des premiers romans les plus attendus de cette rentrée littéraire. Écrit par une toute jeune auteure de 20 ans, L’éveil nous laisse troublé. Line Papin, franco-vietnamienne qui a vécu 10 ans à Hanoi, situpapine son roman dans cette capitale asiatique. La ville alanguie, moite de chaleur lourde, constitue une singulière toile de fond. Dans ce décor dense et crasse, Line Papin fait évoluer quatre jeunes expatriés. Juliet, fille de l’ambassadeur d’Australie, tombe follement amoureuse d’un jeune homme, expatrié français qui, même s’il apprécie sa compagnie, est lui-même amoureux de Laura, autre expatriée française qui fuit des parents riches mais incapables de l’aimer. Tourne autour de ce trio le meilleur ami et confident, Raphaël.

Au fil des chapitres, Line Papin fait parler chacun des personnages pour mieux nous transmettre leurs émotions, leurs états d’âme, leurs pensées et leurs désirs les plus profonds. La lente mort de Laura laisse l’expatrié français dévasté, et Juliet dans un profond désarroi.

L’éveil, c’est un peu plus de 250 pages d’une écriture brillante par ses points de suspension qui en disent plus long que les mots et par son style travaillé et quasi-abouti. Reste une certaine immaturité qu’on ne peut que pardonner à l’auteure. Elle se traduit par certaines longueurs, des répétitions agaçantes et parfois une accumulation de qualificatifs superflus.

Une auteure à suivre !

 

Titre : L’éveil

Auteure : Line Papin

Éditions : Stock

Nombre de pages : 256

Parution : août 2016

 

 

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply