A suivre, Ecriture

Nouvelle – « L’alignement » (épisode 3/4)

 

« Sara est pourtant une vraie passionnée de littérature. Elle a beau aligner les livres et en faire collection, il lui arrive de s’y plonger, et avec délectation. Après tout, c’est elle-même qu’elle dupe quand elle survole un ouvrage et diffuse un avis pioché ici et là.

Il fut un temps où elle dupait ses proches, prétendant se porter comme un charme après la perte accidentelle d’un époux adoré et de quatre enfants. Ma psy me fait du bien. Désormais je les porte en moi. Ils me poussent et me permettent d’avancer. La vie continue ! Voilà la litanie avec laquelle elle serinait son entourage. Eux la surveillaient du coin de l’œil. Ils ne s’étaient aperçus que trop tard de son addiction à l’alcool. Il n’était pas question qu’elle replonge. En douce, chacun jetait un œil dans les placards, derrière la cuvette des toilettes ou même sous les sièges de sa voiture. Mais non. Rien. Mais en fait d’addiction, Sara en avait abandonnée une pour mieux s’accrocher à une autre. Son addiction aux livres était réelle. Quoi ? Vous riez ? L’addiction aux livres ne peut être que saine ? Que nenni ! Accumulé, trié, aligné, le livre s’étale et tisse sa toile. Il prend ses aises, envahit vos murs, grimpe haut et vous élève. Mais quand il vous lâche, vos étagères vous en tombent sur la tête. Comment un livre peut vous lâcher, vous demandez-vous ? A force de lui courir après, de le courtiser, d’en vouloir toujours plus, il finit par vous dégoûter. Ses pages vous font horreur, son odeur vous révulse, son aspect vous chiffonne. Et c’est pire quand on est accro et qu’on le met en avant. Révélée au monde, la dépendance n’en devient que plus forte. Dans le cas de Sara, qui considère inconsciemment le livre comme une bouée de papier, l’addiction la valorise. La reconnaissance est certaine, palpable. Ses publications lui collent à la peau. On les lui rappelle dès qu’on la voit. Elle se doit de nourrir cette foule d’internautes. Une masse s’est accolée au fil de ses connaissances réelles ou supposées. Au risque d’être rappelée à l’ordre, elle doit sustenter son auditoire. »

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply