Adultes, Lecture

Le fils de Zahwa : inspirations

 

9791092271317Le fils de Zahwa vient de loin. La première graine de sa conception a été plantée au début des années 2000 avec la découverte du documentaire Mémoires d’immigrés, signé Yamina Benguigui. Une troublante et douloureuse prise de conscience qui a rencontré une deuxième graine, déroutante, celle du silence.

Deux graines qui, avec les années, se sont développées, se sont rabougries parfois, puis ont repris leur croissance pour mieux pousser à l’investigation et à l’écriture.

Quand la réalité du déracinement et de l’exil rencontre le silence de ceux qui l’ont vécu, et en particulier du premier d’entre eux, à savoir le père, reste l’investigation et l’acharnement à faire parler.

Le résultat ? Un roman inspiré d’une histoire paternelle. A force de patience, de persévérance, mais aussi d’interrogatoires en règle, le mutisme a laissé place à la confidence.

D’abord timide, pudique et livrée par bribes nébuleuses mais ô combien précieuses, la parole s’est faite légèrement plus prolixe et le débit plus précipité. Comme s’il fallait que les choses sortent, qu’elles soient révélées, déposées, expédiées. J’en ai glané la substance et ai tenté d’en être la digne dépositaire. J’en ai fait une fiction saupoudrée de fragments d’Histoire. Le 21 mars 2017, date de sortie officielle du Fils de Zahwa, j’espère que vous aurez plaisir à en parcourir les pages.

 

Titre : Le fils de Zahwa

Auteure : Assmaâ Rakho-Mom

Éditions : du Lamantin

Nombre de pages : 280

Parution : 21 mars 2017

 

 

 

 

Previous Post Next Post

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Demain sera tendre, de Pauline Perrignon - Bookapax 22 août 2017 at 5:53

    […] Un hommage au père ne pouvait que m’accrocher ! (cf. Le fils de Zahwa) […]

  • Leave a Reply